Vous saurez TOUT sur « comment on crée notre carte » chez Dejbox !

On voulait vous dévoiler la partie immergée de l’iceberg qui se cache derrière nos barquettes…

Vous êtes prêt(e) ?

Bienvenue chez les gloutons !

Pour commencer, chez Dejbox on est tous des gloutons et ça aide pas mal ! On parle de nourriture toute la journée et tout tourne autour de ça (même nos blagues). Pour faire partie de la brigade il faut aimer lécher le fond de la casserole, adorer le crépitement de la cuisine et développer une passion pour tout ce qui mijote.

1. On décrypte les tendances & on analyse nos ventes

Avant de se lancer dans la création de nouvelles recettes, on analyse ce qui vous a plu la saison de l’année dernière. Quels sont nos tops et nos flops ? On va décrypter, grâce à votre historique de commande et vos commentaires, ce qui vous a séduit, mais aussi ce que vous n’avez pas aimé : c’est pour ça que vos avis clients sont si importants. On vous écoute pour de vrai !

Cette analyse va nous aider à déceler ce qu’on doit développer ou au contraire, arrêter. En parallèle on observe les tendances qui se dessinent pour la saison. On s’y intéresse de près pour tester un maximum de choses, même si parfois certaines tendances peuvent paraître un peu farfelues : on se lance !

2. On sollicite toute la brigade

Suite à cela, on lance une « boîte à idées » de recettes ! Tout le monde a son mot à dire et son idée de recette à partager. On fait le tour des bureaux, on envoie un petit sondage en interne pour connaître ce qui fait rêver la brigade.

Ce qui nous donne une bonne liste avec des recettes qui font envie et d’autres… qui seront moins grand public !

3. On définit les recettes...

On se retrouve autour d’une table et on cadre les choses. On cherche à définir nos typologies de plats (c’est comme ça que sont nés nos Dejbowls !), s’il nous faut de la comfort food, du healthy, plus de végé… l’idée étant de trouver le parfait équilibre pour enfin définir les recettes qui seront à la carte !

On présente ensuite nos attentes, vos attentes, les tendances et la structure de notre carte à nos cuisines partenaires pour attaquer les recettes. Il n’y a « plus qu’à » concrétiser tout ça en cuisine !

4. On goûte !

Suite à cela, les échantillons de chaque recette sont produits… place à la dégustation !

Chaque saison, c’est un grand évènement car on peut goûter jusqu’à 30 plats en une journée. On organise un comité de dégustation de 5 à 8 personnes avec des goûts différents (il y a toujours le difficile qui n’aime rien, celui qui goûte à tout, un végétarien, un viandard…) 

Plus on a un bon mix de toutes ces personnalités plus la dégustation est intéressante (et intense !) Eric, notre directeur de l’offre nous décrit les recettes une à une avec cette passion qui l’anime ! Une fois que tout le monde a goûté les plats on fait un tour de table et on débat : “j’ajouterais un peu de citron pour avoir un peu de pep’s” – “ah non surtout pas, ça gâcherait tout” etc etc…

Tout au long de la dégustation on note tous les commentaires, ou presque ! Suite à quoi on décide quelle recette est validée, à jeter ou à modifier.

5. On passe au crash test !

Vient ensuite un moment très important pour nous : l’avis de nos clients. Une fois que toutes nos recettes de validées et que nous les sentons prêtes pour leur ultime crash test, on les fait goûter à un panel de clients (sur la base du volontariat et principalement à Lille pour l’instant). 

D’ailleurs, si goûter à nos recettes en avant-première vous intéresse : faites-le-nous savoir ! 

Une dizaine de clients se retrouvent donc chez nous pour la pause déjeuner ! On se présente, on discute et surtout : on mange ! Pour jouer le jeu jusqu’au bout, chacun doit remplir une grille d’évaluation. 

À la fin du déjeuner, on découvre ce que nos clients ont pensé de la dégustation et on en profite pour récolter d’autres conseils sur notre service ! C’est à ce moment que l’on découvre certaines informations capitales : un béguin pour un livreur, un plat adoré qui n’est plus à la carte, une photo qui s’est retrouvée en fond d’écran…

6. On ajuste chaque recette avant de la valider (ou non)

C’est l’heure du jugement dernier pour nos plats ! Certains repassent par la case cuisine pour être modifiés, d’autres sont directement adoptés – bref la carte est dessinée !

Ils sont ensuite pris en photo par Elise notre talentueuse photographe qui les rend encore plus appétissants ! Et c’est parti, direction le site et l’appli : on vous les livre !

Quoi de prévu cet automne ?

Actuellement nous sommes en train de travailler de cette façon sur la carte automne-hiver 2020. On cherche donc les prochaines tendances, les ingrédients qui vont nous faire fondre et tout ce qui pourra nous plonger dans du réconfort et du coocooning !

Dans notre boule de cristal nous voyons… des infusions de kambucha, des algues, de la cuisine fusion, de l’inspiration asiatique et plus particulièrement japonaise dans les desserts (mochi, vous avez dit mochi ?), mais aussi de la découverte ultra régionale !

Ajouter un commentaire